Après un passage dans ma salle de bain, je vous présente maintenant ma cuisine et les petits changements que j’ai opérés pour une cuisine zéro déchet.

*Des sacs à pain

P1260200

Ma boulangerie propose aux clients de venir avec leurs contenants ou de réutiliser les sacs en papier de la boulangerie contre une remise de 0,10€. J’aime beaucoup cette initiative ! J’ai donc cousu des sacs à pain qui peuvent aussi servir de sacs à vrac. C’est facile à coudre, on trouve plein de tutos sur le net, par exemple le tuto de Cousu Bio. Pour ma part, je les couds comme des pochons avec une simple gouttière rabattue sur le haut du sac.

J’ai mesuré les pains que j’achète habituellement et j’ai découpé deux rectangles pour chaque sac :

  • 30 x 35 cm pour un pain rond
  • 25 x 35 cm pour un pain aux céréales petit format
  • 25 x 45 cm pour un pain long
  • 30 x 75 cm pour deux baguettes

J’ai cousu ces 4 sacs dans un coupon de cotonnade écrue de 1,50 m x 1,50 m shopé chez Mondial Tissus et j’ai glissé un cordon de sergé de coton de 80 cm dans la glissière de chaque sac. Si vous souhaitez coudre des sacs à vrac légers pour acheter vos fruits et vos légumes, suivez le tuto des Bricoles de Laura.

*Boire l’eau du robinet (parce que c’est de l’eau potable)

J’ai rarement acheté de l’eau minérale en bouteille pour économiser mon argent et mes forces… Je suis habituée à l’eau très calcaire du Nord et ça me convient. Aujourd’hui, après m’être informée sur l’industrie des bouteilles d’eau et l’énorme quantité de plastique fabriquée, transportée et vendue chaque jour dans le monde, j’ai définitivement renoncé à l’eau en bouteille. J’habite près de la frontière belge et ça me désole de voir au supermarché les clients belges remplir leurs cadis de packs d’eau en bouteille sous prétexte que la Belgique taxe les bouteilles en plastique. Cherchez l’erreur…

A la maison, on utilise en ce moment une carafe d’eau filtrante et on change bien le filtre régulièrement. Si on veut éliminer le goût du chlore de l’eau du robinet, on peut aussi tout simplement laisser reposer l’eau au réfrigérateur pendant une heure dans une carafe basique en verre. Pensez  réutiliser les bouteilles en verre vendues avec certaines boissons comme les limonades artisanales Lorina.

Adeptes d’eau pétillante, on a investi dans une machine Sodastream. On boit surtout l’eau pétillante nature mais on trouve aussi des sirops pour fabriquer nos propres sodas. Avec un sirop cola sans sucres, on fabrique l’équivalent d’un Coca zéro et avec le sirop agrumes sans sucres, on obtient un Taillefine fiz agrumes (c’est mon soda préféré). On recharge la cartouche de CO2 au supermarché.

Et pour emmener l’eau du robinet au travail ou dans les transports, j’utilise une gourde. La mienne, de la marque Tupperware, est en plastique mais il en existe en verre ou en inox dans les boutiques zéro déchet, par exemple chez Sans-bpa.com. Je rêve qu’un jour tout le monde aura sa gourde avec soi pour tous les moments de la journée…

Cliquer sur l’image pour visionner la vidéo

*Du thé en vrac

P1260203

Je bois beaucoup de thé et d’infusions chaque jour et j’ai décidé de ne plus acheter de thé en sachets individuels. Une boîte de thé en sachets contient environ 30 g de thé, à cela on ajoute l’emballage en papier (ou en plastique) de chaque sachet, puis la boîte en carton elle-même emballée dans du plastique. Heureusement, le carton se recycle et les sachets de thé se mettent au compost mais ça génère tout de même beaucoup de déchets.

1 sachet de 100 g de thé en vrac = 3 boîtes de thé en sachets individuels

Pour limiter ma quantité de déchets, j’ai acheté du thé en vrac dans la boutique en ligne Au Paradis du thé (dont les entrepôts sont situés à Orléans) qui propose aussi un grand choix d’infusions et de rooibos. Pour cette première commande de thé en vrac, j’ai acheté aussi 3 boîtes à thé très jolies que j’utiliserai encore et encore. J’ai acheté mes thés par sacs de 100 g.

Bien sûr, on peut aussi acheter du thé dans les épiceries vrac.

*Une poubelle à compost de cuisine

P1260198

Pour composter tous les déchets organiques (épluchures, restes de repas, thé, coquilles d’oeuf…), on a acheté une poubelle à compost de cuisine. C’est une petite poubelle en inox dotée d’un filtre à charbon pour éviter les odeurs et d’une anse pour vider le seau dans le compost du jardin ou dans le compartiment compost de la poubelle de tri.

La poubelle en inox se nettoie très facilement contrairement au saladier que l’on utilisait jusqu’à présent. Il n’y a aucune odeur désagréable dans la cuisine et, même en été, les mouches ne sont pas attirées.

Cette poubelle encourage bien à composter tous les déchets organiques. Elle est très pratique : pas besoin d’aller à la poubelle de tri à chaque repas!

Cliquer sur l’image pour consulter le site ecoconso.be (site belge pour des choix respectueux
de l’environnement et de la santé )
Objectif zéro déchet en cuisine : astuces

Des boutiques pour des accessoires zéro déchet :

Lilinappy, boutique de puériculture essentiellement avec une rubrique “maison”

Sans-bpa.com, vers un monde sans plastique, un large choix de gourdes, boîtes et sacs

Alterosac, des sacs réutilisables et des accessoires en tissu par une petite entreprise artisanale de Haute-Savoie

Kufu, des produits réalisés à partir de chutes de tissus

D’autres étapes vers le zéro déchet m’attendent : faire mes courses dans une épicerie vrac, utiliser des éponges lavables, faire mon savon liquide… A suivre !

Partager