J’ai cousu une chemise en velours toute douce pour m’emmitoufler cet hiver.

La tendance surchemise

Je vous parlais du retour des années 90 lorsque j’ai cousu ma chemise boyfriend Billie.

Il y a une autre pièce tendance venue des nineties, c’est la surchemise, à mi-chemin entre la veste et la chemise. Une coupe oversize, des poches plaquées sur la poitrine, coupée dans une matière douce et chaude comme la flanelle ou le velours.

Le patron

Pour coudre ma surchemise en velours, j’ai ressorti le patron de la chemise Billie de Slow Sunday Paris. Je me suis inspirée des projets couture de Cha’s Hands parmi lesquels il y avait une jolie chemise en velours grosses côtes brique.

J’avais cousu ma première Billie en version chemise (version A) en taille 40, soit une taille en-dessous pour un rendu un peu moins ample. En revanche, en ce qui concerne ma surchemise (version B), j’ai coupé la taille 42 en suivant bien le tableau des tailles.

J’ai coupé mes pièces dans un velours milleraies rouge brique de Ma Petite Mercerie. Jusqu’à présent, je n’avais cousu du velours qu’une seule fois. J’avais cousu une jupe Rosari en velours bordeaux à grosses côtes.

Quand on coud du velours, il faut surtout faire attention au sens des poils du velours au moment de poser les pièces du patron sur le tissu.

Mes modifications

J’ai allongé la chemise de 2 cm (pour une stature de 1,65 m), ce qui m’a permis de faire un ourlet du bas plus large. En effet, c’est impossible de faire un tout petit ourlet avec un tissu en velours.

Je n’ai pas cousu les rabats des poches, ni les poches des côtés (j’ai tendance à simplifier les patrons).

L’assemblage

J’ai assemblé les pièces avec un point plus long parce que le velours est épais. Et j’ai utilisé mes pinces Prodige, tout à fait adéquates pour assembler ces épaisseurs.

Les pattes capucins

Les fentes des poignets sont finies avec des pattes capucins. Les explications du patron sont claires et, en étant minutieuse, le résultat peut être très bien.

J’ai même vu de belles pattes capucins de Billie en velours sur les réseaux sociaux, par exemple la version de Un matin en ville. Je me demande comment les filles s’y sont pris pour un si joli résultat.

Finalement, former les pattes capucins avec mon velours m’a semblé difficile et j’ai un résultat un peu approximatif. J’avoue, je n’ai pas aimé coudre les pattes capucins. La prochaine fois, je reviendrai à mes fentes indéchirables habituelles.

Mes impressions

Cette surchemise est très agréable à porter, douce et confortable. Sous la surchemise, on peut porter un t-shirt col rond ou même un pull.

 

***

Patron : chemise Billie de Slow Sunday Paris (9,90€ en PDF)

Taille : 42

Tissu : velours milleraies de Ma Petite Mercerie et boutons Mondial Tissus

Partager