J’ai cousu une chemise boyfriend, une chemise large et confortable avec un petit air des années 90.

La mode des années 90

Les personnes de ma génération ont vu réapparaître tout dernièrement la mode de leur adolescence. En effet, c’est le retour des années 90 dans nos dressings ! Une décennie marquée par les séries Beverly Hills, Friends, Buffy contre les vampires… et ces séries sont encore rediffusées à la télé aujourd’hui !

Point mode des 90’s : le t-shirt blanc basique, la chemise boyfriend, le crop top, le collier ras-de-cou, la jupe écossaise, la chemise à carreaux et beaucoup de denim avec le jean mom, la salopette, la jupe en jean et la veste en jean oversize.

 

Pour en savoir plus sur le retour de la mode des années 90 :

Elle : looks de Rachel Green

Au féminin : les looks de Rachel Green dont on s’inspire

Bustle : 21 style lessons from Beverly Hills that still influence fashion today

Elle : pourquoi les années 90 n’ont jamais été aussi tendance

 

Le patron

J’ai choisi la chemise Billie de Slow Sunday Paris, modèle présenté par la créatrice ici, parce qu’elle reprend les codes de la chemise masculine. C’est une chemise large à porter manches retroussées. J’aime bien porter ce genre de chemise pour rester à la maison.

J’ai acheté le patron en PDF et j’ai pu l’imprimer en format A3 pour avoir moins de feuilles à assembler.

Billie est proposée en version chemise et en version surchemise ou veste. J’ai pour ma part cousu la version chemise avec une poche plaquée.

Grâce au tableau des mesures du vêtements fini, j’ai pu choisir ma taille sans crainte de me louper. Et puis, la créatrice conseille, en cas de doute, de prendre une taille en-dessous pour la version chemise car c’est un modèle large.

Le patron est fait pour une stature de 1,65 m, ce qui est parfait pour moi. Mais il vous faudra allonger la chemise si vous êtes plus grande.

J’ai donc coupé la taille 40. Comme les marges de couture sont incluses, j’ai découpé directement mon patron.

Le tissu

Il est conseillé de coudre une tissu d’épaisseur fine à moyenne pour la version chemise (version A). Alors j’ai pioché dans mon stock un coton à fines rayures rouge corail de Ma Petite Mercerie. Je devais en faire un top, puis j’ai pensé à une robe, et bien finalement ce sera une chemise boyfriend !

J’ai joué à Tétris pour couper toutes mes pièces dans 1,40 m de coton au lieu du 1,80 m demandé.

L’astuce : les poignets, les empiècement dos, le col et le pied de col ne sont pas dans le droit fil. Cela me fait gagner de la place et donne un jeu de rayures sympa à la chemise.

Le thermocollant que j’avais en stock était un peu trop fin pour mon coton, je l’ai utilisé par dépit.

L’assemblage

Les étapes de l’assemblage sont bien détaillées et illustrées par des schémas.

Coudre la poche plaquée a été facile et j’ai bien aimé la patte de boutonnage simplifiée. Le résultat est top !

Les manches sont montées de façon classique : on ferme d’abord la manche, puis on la monte sur le corps du vêtement. Il y a un tout petit peu d’embus à résorber.

Les boutons mesurent 12 mm de diamètre et ils sont d’un blanc plutôt mat. Je les trouve un peu masculins et parfaits pour cette chemise.

Ma modification

J’ai cousu une fente indéchirable au lieu de la patte capucin. J’avoue que j’ai eu peur de la patte capucin tandis que j’ai l’habitude coudre des fentes indéchirables. Je suis à chaque fois les explications de la fente indéchirable de la chemise Septembre du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou.

Pour former une fente indéchirable, je commence par couper une bande de 3 cm de largeur, puis je forme les plis du biais avec mon appareil à biais.

Mes impressions

Ma chemise Billie est confortable et légère. La longueur est parfaite. J’adore les poignets biseautés ! Les finitions sont tops ! Cela faisait un moment que je n’avais pas cousu de vêtements en coton. C’est une matière très agréable à coudre, surtout si vous débutez.

***

Patron : chemise Billie de Slow Sunday Paris (9,90€ en PDF)

Taille : 40

Tissu : coton rayé de Ma Petite Mercerie

Partager