Encore un sweat ! J’ajoute à ma collection de sweats cocoonings le sweat Maëlle du livre Coudre le stretch.

Les manches raglan

Les manches raglan sont des manches trèès confortables parce que l’emmanchure en diagonale est plus grande que l’emmanchure des manches classiques. United Patterns nous explique les types de manche et Blanche x Blanche donne plein d’ idées de patrons de pulls, vestes, manteaux et blouses aux manches raglan.

Le patron

Maëlle est un modèle du livre Coudre le stretch de Marie Poisson, un livre de couture incontournable tant par ses modèles déclinables à l’infini que par ses explications. Un vrai manuel pour apprendre à coudre les vêtements en jersey ! J’ai cousu tout dernièrement l’autre sweat de ce livre, le sweat Jeannette. Pour voir mes autres réalisations du livre Coudre le stretch, rendez-vous à la rubrique “Jersey“.

J’ai trouvé l’inspiration chez plusieurs blogueuses dont les versions du sweat Maëlle m’ont plu : Aiguille Coupon Ciseaux que je suis sur les réseaux sociaux, Damn Good Caramel et j’ai lu les conseils de Marie Poisson sur son blog.

Pour un effet plus loose, la créatrice nous conseille de choisir une taille ou deux au-dessus de sa taille habituelle. Pour prendre la bonne décision, j’ai mesuré un sweat aux manches raglan de mon dressing et j’ai comparé les mesures au tableau du livre. J’ai alors choisi la taille 44 élargie en 46 aux hanches, soit une taille au-dessus de ma taille habituelle pour être bien à l’aise dans mon molleton qui un sweat moucheté bordeaux shopé chez Ma Petite Mercerie.

Les options

Pour tous les modèles du livre, vous pouvez choisir entre plusieurs possibilités : la longueur du modèle, la longueur des manches, l’encolure, avec des bandes de finition ou des ourlets simples…

Pour mon sweat Maëlle, j’ai choisi :

  • la longueur moyenne
  • les manches longues
  • une bande en bas du sweat effet blousant
  • des bandes de poignet

D’après les explications, lorsqu’on ajoute une bande de poignet et une bande en bas du sweat, on doit raccourcir de quelques centimètres. J’ai donc retiré 6 cm à la longueur du sweat mais j’ai conservé toute la longueur de la manche parce que les blogueuses trouvent les manches de Maëlle trop courtes.

Ma modification : le bas des manches

J’aime les manches légèrement plissées et un peu bouffantes de mon sweat So Sweet de Delphine et Morissette. J’ai donc recopié la largeur du bas de manche So sweet sur la manche de Maëlle et j’ai coupé le bracelet de manche de So Sweet qui est plus long que celui de Maëlle : c’est plus féminin et ça compense les manches un peu trop courtes du sweat.

So Sweet de Delphine et Morissette

patron de couture delphine et morissette

J’ai d’ailleurs découvert tout récemment le patron d’un sweat joliment froncé vraiment très mignon chez Joli Lab : le sweat Goji.

L’assemblage

Coudre un sweat est trèèès rapide même sans surjeteuse ! Comme d’habitude, lorsque je couds du jersey, j’utilise le point stretch “surjet” de ma machine à coudre classique.

Avant de coudre la bande en bas du sweat, j’ai vérifié sur moi le rendu de la bande et je l’ai raccourcie de 8 cm. Avant de coudre la bande avec un point stretch, je la couds d’abord avec un large point droit classique. Cela me facilite ensuite la couture au point stretch.

En ce qui concerne les finitions, je ne fais pas de surpiqûre à l’aiguille double pour mes sweats parce qu’un peu de repassage suffit à maintenir les bandes en place. Je réserve les surpiqûres à mes t-shirts.

Mes impressions

Quelle jolie coupe ! Le livre Coudre le stretch n’a pas fini de me plaire ! J’obtiens le résultat que j’espérais, c’est-à-dire un sweat confortable un peu ample aux jolies manches froncées. Pour les derniers froids de l’hiver, je serai ravie de m’y lover.

*

Patron : sweat Maëlle du livre Coudre le stretch de Marie Poisson

Taille : 44 élargie en 46 aux hanches

Tissu : sweat moucheté carmin 95% coton 5% élasthanne chez Ma Petite Mercerie

Partager