Coudre sa lingerie

Parmi mes réalisations, il y a assez peu de lingerie. Quelques caleçons pour mon homme, quelques pyjamas pour moi. A l’occasion d’un challenge organisé par Makerist x Atelier de Guillemette, j’ai cousu ma première culotte !

Le challenge couture “lingerie positive”

Le challenge couture “lingerie positive“, présenté ici, est un challenge féministe et engagé. Il s’agit de montrer que la lingerie permet aux femmes d’avoir confiance en elles, de se sentir belles et fortes au quotidien et pendant leurs règles.

Parler des règles et parler de l’intimité féminine en général est un vrai challenge en soit (la série The Bold Type aborde ces sujets pour notre plus grand bonheur!). Pourtant, parler sans tabou aide les femmes à comprendre leurs corps, à dépister des maladies, à exprimer leurs complexes et leur vécu.

Pendant la durée du défi, l’Atelier de Guillemette a offert le patron de la culotte Léonie. Les participantes pouvaient ensuite poster sur Instagram une photo de leur cousette.

Bien que le challenge soit terminé, je tente moi aussi de coudre la culotte Léonie !

Le patron

La culotte Léonie est une culotte taille basse modulable à coudre dans des matières extensibles.

J’ai choisi l’option la plus simple : un devant et un dos en un seul morceau.

En faisant des recherches, j’ai découvert l’utilité de la couture du dos. Avoir un dos en deux parties évite que la culotte ne glisse et c’est particulièrement adapté aux popotins rebondis.

La taille

Léonie taille un peu grand. Elle est prévue pour être juste posée sur la peau sans serrer. Si tu hésites entre deux tailles, choisis la taille en-dessous.

Pour te donner une idée, je porte habituellement des culottes en taille 42/44 (taille L) dans le commerce. J’ai coupé Léonie en taille 42 et je ne suis pas serrée.

Le matériel

J’ai pioché dans mes chutes un morceau de jersey de coton bleu indigo qui contient de l’élasthanne.

J’ai acheté de l’élastique à picots blanc chez Rascol. Eclipse Lingerie Studio vous aide à choisir vos élastiques dans Tout ce que vous devez savoir sur les élastiques à lingerie.

La longueur des élastiques dépendra du confort et du maintien que tu recherches. Pour ma part, j’ai eu besoin de 65 cm par tour de cuisse et 85 cm pour le tour de taille.

 

L’assemblage

Je me suis référée au tuto de Guillemette Comment coudre la culotte Jacqueline.

Pour assembler les pièces, j’ai choisi un point stretch de ma machine à coudre qui ressemble à un point surjet.

Puis j’ai utilisé un point zigzag pour piquer l’élastique.

Sur un carré de jersey, j’ai testé plusieurs réglages jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

Mes impressions

La culotte Léonie a une coupe adorable ! Enveloppante comme j’aime, sans trop couvrir. Le gousset n’a pas vraiment les dimensions idéales (un peu trop vers le dos, pas assez vers le devant) mais elle reste très agréable à porter.

Coudre une culotte est vraiment facile si vous avez déjà cousu du jersey et des élastiques. Et si vous manquez d’expérience, ce sera l’occasion d’apprendre. Un chouette petit projet !

En compagnie de la BD Culottées, Intégrale de Pénélope Bagieu

J’ai désormais l’envie de coudre plein de pièces de lingerie ! J’ai fait du repérage sur le net.

4 MARQUES DE PATRONS DE LINGERIE

Eclipse Studio Lingerie, dont la culotte Bonnie est un bon basique

Etoffe Malicieuse propose la culotte Malicieuse aux multiples variations et des patrons de culottes menstruelles

Fitiyoo avec la culotte Margarita et ses très jolis modèles de soutiens-gorges

L’Atelier de Guillemette et ses modèles simples et variés dont la culotte Jacqueline et le pyjama Arthur

***

Patron : culotte Léonie de l’Atelier de Guillemette

Taille : 42

Tissu : chute de jersey 94% coton 6% élasthanne chez Mamzelle Fourmi

Mercerie : élastique de lingerie chez Rascol

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Suivez-moi !