A l’occasion d’un voyage aux Etats-Unis programmé au printemps, j’ai réfléchi à ce que je devais emmener ou pas dans ma valise. Mon but est de réduire mes déchets durant mon séjour, limiter mes achats sur place et voyager léger.

Une trousse de toilette légère

Comme je n’utilise pas les produits à usage unique (mini-savon, mini-shampoing, gobelet emballé dans un plastique), j’emmène tous les produits dont j’ai besoin. Malgré tout, ma trousse de toilette est plutôt légère parce que j’essaie de limiter la quantité.

*Hygiène et corps

Le dentifrice solide rechargeable Pachamamaï et ma brosse à dents en bambou. Ce tout petit dentifrice dure longtemps.

dentifrice solide pachamamai

Sous la douche, un savon solide surgras très doux pour le corps de Clémence et Vivien et le shampoing solide hydratant Sweetie de Pachamamaï. Bon pour mon budget : un shampoing solide peut durer 6 mois.

P1270150

J’emporte le déodorant en baume Le fleuri de Clémence et Vivien que j’utilise depuis quelques semaines et qui me satisfait pleinement. La crème est dans un petit pot en verre et l’application est simple : on prend un peu de produit avec le doigt et on étale sur les aisselles. Le toucher est sec instantanément et le produit ne laisse aucune trace blanche ni sur les vêtements ni sur la peau. L’odeur du déodorant est discrète et il n’y a pas d’odeur de transpiration en fin de journée. Le seul petit hic : il faut compter environ 8 jours pour que le corps régule sa transpiration, en particulier si on utilise des anti-transpirants avec des sels d’aluminium depuis toujours. Une fois ce cap passé, ce déodorant est parfait en toutes circonstances.

P1270149

P1270148

J’emmène un petit tube de crème pour les mains qui servira aussi pour le corps si besoin.

*Visage

Le matin, je me débarbouille avec un gel moussant lambda. Pour emmener la petite quantité dont j’ai besoin, j’ai acheté des petits flacons vides chez Sephora (on en trouve aussi chez Hema). Il serait même plus intéressant de conserver quelques flacons vides quand on finit des produits. Puis j’applique ma crème de jour matifiante.

Le soir,  je me démaquille avec de l’huile végétale. J’aime bien me démaquiller avec l’huile de jojoba de Melvita: je prends une goutte d’huile de jojoba que je chauffe dans mes mains avant de mettre directement sur mes paupières. Je frotte doucement puis je rince avec de l’eau et mon nettoyant visage moussant. Il me faut peu de produit et même pas besoin de lingette démaquillante, c’est top !

Comme soin de nuit, je prends deux gouttes d’huile de jojoba pour tout le visage.

P1270152

*Maquillage

J’emporte un mascara et un fond de teint. Je finis mon stock de mascara Yves Rocher et j’emporte mon fond de teint bio Avril qui hydrate et illumine le teint sans le couvrir pour beaucoup de naturel. Comme il est fluide, je ne le pose pas la tête en bas, sinon le produit coulera dans le bouchon. Je porte la teinte beige qui est vraiment très proche de ma carnation aux nuances jaunes.

P1270157

P1270155

Emporter des produits solides ou des petits flacons de produits liquides allège ma valise et prend moins de place ! En plus, cela me permet d’emmener ma trousse de toilette dans mon bagage cabine (si un produit liquide contient plus de 100 ml, il va en soute, mais je suis plus rassurée d’avoir mes produits avec moi en cabine).

Je n’ai pas emporté de parfum. J’ai pensé que porter du parfum n’était pas assez important pour prendre le risque que le flacon se brise.

Ce que j’emmène dans mon sac à main

Le minimum à emporter pour tout trajet long ou court : une gourde et un tote-bag.

Je continue d’utiliser mes gourdes Tupperware en plastique mais il existe aussi des gourdes isothermes de toutes tailles et tous coloris pour conserver des boissons chaudes ou fraîches, par exemple chez Sans BPA.

Pour limiter les accessoires jetables, j’emporte dans mon sac à main deux pailles en inox et leur goupillon ainsi que deux serviettes en tissu.

P1270164

*BILAN*

J’ai emmené ma gourde partout avec moi et je l’ai remplie dans les toilettes des cafés ou des centres commerciaux. Les serviettes en tissu ont servi à table dans nos logements. Le tote bag a servi tous les jours pour les courses. Je n’ai pas manqué de produits de beauté. Par contre, ma paille en inox a servi une seule fois car, la plupart du temps, la paille arrive déjà placée dans la boisson. Je pense que mes pailles serviront à l’avenir quand j’irai dans les Starbucks en France.

Cela m’a fait plaisir de progresser côté emballages mais quel triste spectacle dans l’avion : repas individuels dans des barquettes avec couverts en plastique, serviettes en papier, gobelets, unidose de sucre et de sel, gâteau emballé dans du plastique… Ne plus prendre l’avion? En Suède, une partie de la population commence à remettre en cause le fait d’utiliser l’avion en tant que moyen de transport à cause de l’énorme quantité de carburant utilisée. C’est le flygskam, un mouvement qui consiste à boycotter l’avion face à l’urgence climatique (plus d’infos sur Les Echos). Cela me fait réfléchir….

*

Mes boutiques préférées :

Lilinappy, boutique responsable, articles de puériculture essentiellement, une rubrique “femme”

Sans-BPA, vente de produits sans plastique (accessoires pour la maison, salle de bain, bébé)

Comme Avant, cosmétiques artisanaux et naturels, petite entreprise marseillaise (livraison gratuite)

Pachamamaï, marque française, produits naturels et responsables (hygiène, maison, bébé)

Slow cosmétique, toutes les marques slow cosmétique

Moso, cosmétiques naturels français et bio

Partager