Jupes mai de rattrapage

Je vous avais raconté que je n’étais pas tout à fait fan de la robe portefeuille Améthyste que j’ai cousue récemment (article A tous mes ratés). Et bien, c’est pas peu dire parce que je l’ai carrément démontée et j’en ai fait un autre vêtement. Je savais que je ne porterais pas cette robe : trop courte, peu seyante, tissu trop épais et trop chaud… J’ai décidé de récupérer le tissu pour coudre une jupe froncée.

Le patron

J’ai cousu la jupe Mai du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou. J’adore toujours autant ce livre de couture! Les modèles sont tops et les explications sont claires. C’est un vrai plaisir de m’en servir encore et encore!

P1250830

Comme à mon habitude, j’ai exploré les blogs des couturières et j’ai repéré la jupe Mai en plumetis de Chez Lisette et la version en viscose de Like a Bobo.

La jupe est composée de rectangles à tracer directement sur le tissu avec une craie de tailleur ou, comme moi, un crayon blanc. Je me suis rapprochée autant que possible des dimensions demandées dans le patron mais j’ai un peu moins de largeur, ce qui donne une jupe un peu moins froncée que sur le modèle.

Seule la ceinture est à décalquer. J’ai dû prendre la ceinture de la robe Décembre car il me fallait une ceinture composée de 3 parties (une partie devant et deux parties dos). En effet, je manquais de tissu pour couper la ceinture Mai qui est en un seul morceau. J’ai pensé à créer à chaque extrémité de la ceinture l’oblique qui donne tout son charme à cette jolie jupe froncée. Comme mon tissu est épais, je n’ai pas thermocollé la ceinture.

La réalisation

J’aimerais vous dire que j’ai démonté ma robe avec méthode et précaution mais non, j’ai découpé grossièrement les parties du vêtement. J’ai tracé mes rectangles avec plus ou moins les mesures prévues dans le patron. J’aurais préféré allongé la jupe de 3 cm mais ça ne passait pas.

La jupe Mai est très rapide à coudre car il y a peu de pièces à assembler. Il faut juste prendre le temps de former des jolies fronces et de coudre les boutonnières. J’ai recouvert moi-même mes boutons avec le tissu de ma jupe grâce à l’outil adéquat.

P1250832

Cette petite jupe me servira pour terminer l’été. Elle me plait bien plus que mon ancienne robe portefeuille. Mon tissu ayant de la tenue, la jupe a un joli volume. Je la porte avec le top de La Parisienne en été de Louis Antoinette que je vous présenterai en détails lorsque j’aurai cousu la jupe du modèle.

P1250934

P1250958P1250946

J’ai également transformé ma robe chemise en chambray à cause d’un trou d’usure bien visible sur le devant de la robe. Pour cette jupe au chambray en viscose fluide, j’ai thermocollé l’une des deux ceintures. J’ai réutilisé les boutons en métal de ma robe chemise. J’ai cousu seulement deux boutonnières, les deux situées en haut de la jupe parce que je suis paresseuse. Pour coudre les autres boutons, j’ai pris les deux épaisseurs de jupe à la fois. J’enfile donc ma jupe sans l’ouvrir complètement et ça me convient très bien.

P1250915

P1250972P1250982

Quelle satisfaction d’avoir cousu ces deux jupes que je vais porter à coup sûr !

***

Patron : jupe Mai du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou (25€)

Taille : 42

Tissu : lin-coton et chambray plumetis chez Rascol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s