L’indispensable débardeur

Ma première cousette du livre Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires (tome 1) est un débardeur ultra simple et rapide à coudre, l’indispensable du dressing d’été! Ce livre porte bien son nom car il contient réellement des leçons de couture illustrées de photographies qui nous guident au fil de nos réalisations.

atelier charlotte auzou apprendre à coudre ses vêtements

Coudre un tissu fluide, aïe

Malheureusement, j’ai eu la bonne idée de choisir un tissu fluide qui fut galère dès la découpe des pièces du patron. Il s’agit d’un tissu en modal souple et soyeux, Lili, né d’une collaboration entre Mini labo et Atelier Brunette, et je ne m’attendais pas à une telle fluidité! J’ai constaté les dégâts après avoir découpé toutes mes pièces… Le tissu avait glissé sous les ciseaux, les pièces ne correspondaient plus au patron, catastrophe! Comment rattraper le coup? Help! Je suis partie à la recherche d’astuces pour coudre les tissus fluides.

*Rigidifier le tissu

Je me suis souvenue d’un article des Lubies de Louise qui parlait d’une méthode miracle : utiliser une bombe d’amidon pour rigidifier le tissu le temps de le couper et de le coudre. Une fois cousu, on passe le vêtement en machine et il redevient fluide! Ok pour utiliser de l’amidon mais j’ai préféré une fabrication naturelle pour éviter de m’intoxiquer. Voici une recette à partir de Maïzena trouvée sur le site « Tout vert ». J’ai suivi la recette mais mon tissu ne s’est pas tellement rigidifié. Je n’ai peut-être pas laissé reposer assez longtemps…

*Glisser du papier de soie sous le tissu

J’ai pioché un autre conseil sur le blog d’Annie Coton qui décrit les techniques à utiliser pour coudre des tissus comme la soie : placer le tissu sur du papier de soie pour couper les pièces (on coupe aussi le papier de soie du coup). J’ai testé et, en effet, le tissu glisse beaucoup moins sur du papier de soie que sur ma table en bois. Super, j’ai pu rectifier mes pièces!

*Utiliser une aiguille fine

Pour assembler mes pièces, j’ai utilisé la plus petite aiguille que j’avais, taille 70, et le tissu n’a quasi pas plissé.

Ma modification

J’ai suivi les étapes d’assemblage du débardeur. Pour seule modification, j’ai cousu une parementure au lieu d’un biais parce que mon tissu est très fin. La parementure finit à la fois l’encolure et les emmanchures. J’ai donc décalqué les parementures de la « robe ceinturée » qui correspondent exactement au débardeur. J’ai d’ailleurs repéré une robe ceinturée qui me donne envie de m’en coudre une aussi…

IMGP6316

Je suis très contente du résultat ! J’aime le tombé souple de mon débardeur et il est tellement doux! Coudre ce top a été l’occasion pour moi d’apprendre à coudre un tissu fluide et ça m’ouvre un grand champ de possibilités !

***

Patron : le débardeur du livre Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires de Charlotte Auzou (14,95€)

Taille : L pour le haut du top élargi en XL pour le bas

Tissu Lili de Mini labo et Atelier Brunette chez Ma Petite Mercerie

2 réflexions au sujet de « L’indispensable débardeur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s